La pédagogie Montessori

ob_ba00ef_epingles-linge-couleur-montessori-5

La pédagogie Montessori a pour but de permettre à l’enfant de devenir un adulte ouvert, curieux, critique, capable d’affirmer ses opinions, écologiquement conscient , éveillé à la paix…

Dans la pédagogie Montessori, l’enfant est au centre. Tout le matériel, l’organisation de l’espace et l’adulte sont là pour répondre aux besoins des enfants. L’enfant est traité avec le plus des respects (il n’y a pas de punition, pas de note, pas de jugement …). Mais plus encore, c’est une philosophie !

Les enfants traversent des périodes sensibles au cours desquelles ils se focalisent sur un domaine. Pendant une période sensible toute l’énergie de l’enfant est mobilisée pour acquérir une connaissance. Il lui sera alors facile de développer une compétence.

  • L’amour du travail

«L’activité de l’enfant est poussée par son propre moi et non pas par la volonté de la maîtresse», Maria Montessori.

Les activités sont proposées, pas imposées. L’enfant s’auto-corrige grâce au matériel. Il n’y a pas de punition, pas de récompense.

  • L’autonomie de l’enfant

«Nous pensons qu’il ne peut pas marcher, et nous le portons dans nos bras, qu’il ne peut pas travailler, et nous travaillons pour lui : si bien qu’au seuil de la vie, nous lui donnons un complexe d’infériorité», Maria Montessori.

Tout le matériel est à sa portée. Il le choisit parmi ce qui lui a été présenté. Il est libre de circuler dans la salle.

  • Le respect de soi-même et des autres

Le respect du matériel et du travail des autres lui est expliqué très tôt car il est à la base du fonctionnement de la pédagogie. Il n’y a qu’un seul exemplaire, l’enfant doit attendre que le matériel soit disponible. Le matériel est fragile, il casse. Le respect du silence propice à la concentration est nécessaire. Le matériel est rangé à sa place après utilisation.

  • Les capacités sensorielles

«L’éducation sensorielle est nécessaire, comme base de l’éducation esthétique et de l’éducation morale. En multipliant les sensations et en développant la capacité à apprécier les plus infimes différences entre les stimulants, on affine la sensibilité», Maria Montessori.

On vit, on perçoit, on apprend, on découvre avec ses sens. Ce sont de merveilleux outils d’apprentissage.

  • L’auto discipline

«L’obéissance, contrainte de l’enfant à la maison et à l’école, une obéissance qui ne prend pas en compte les droits de la raison et de la justice, prépare un adulte qui se résignera à n’importe quoi et à tout», Maria Montessori.

Il est important que l’enfant comprenne pourquoi il peut, doit ou ne doit pas faire telle ou telle chose.

 

28423482_1689427614413317_4554048825651102907_o